CUT – Episodes 15 et 16

CUT

Episodes : 1,2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12,13,14

Episode 15 – Quelqu’un dans ma vie

Chez papy Charles. Marion fait bronzette au bord de la piscine. Charles lui retire ses écouteurs sans prévenir et veut savoir où est Jules. Marion répond qu’elle pense qu’il est parti faire du surf avec sa mère. Charles veut une réponse sûre et Marion rétorque qu’elle n’est pas la baby-sitter de Jules, et puis que Charles n’a pas à s’inquiéter car elle va bientôt « dégager le plancher » vu qu’elle va se marier. Charles se radoucit et reconnaît qu’il est en réalité content qu’elle s’occupe de Jules parce qu’il veut que son petit-fils se sente bien à la villa, alors si Marion peut y contribuer avec les arguments qu’il n’a pas. Au « Vous me demandez de faire la pute ? » demande Marion, Charles reformule en “fais juste en sorte qu’il reste ici”. Elle n’accepte pas et ne refuse pas. Non, sa réponse ne compte pas parce qu’elle part à l’île Maurice dans 2 heures. Quand Charles apprend que c’est un « délire de César », il interdit à Marion de partir. Quand elle fait mine de s’inquiéter de la réaction de César, Charles lance un « who cares ? » (ILY Charles). Dernier conseil qu’il donne à Marion : son fiancé est un con (so what Charles? Tu  la laisses épouser Jules et on n’en parle plus?) et elle vaut beaucoup mieux. Pendant que Charles s’éloigne, Marion se ré-installe pour faire bronzette et prévient Jules par texto qu’elle a une surprise pour lui.

Sur la seule plage de surfeurs à la Réunion pour obliger Laura et Adil à se rencontrer. Laura va à la rencontre d’Adil qui sort de l’eau. Elle le complimente sur sa façon de surfer et il répond qu’ils devraient arrêter de se voir en dehors du boulot (snap!). Laura essaye de lui faire comprendre à quel point ce qu’il dit est irréalisable à moins que l’un des deux déménage, qu’on coupe la plage en deux ou qu’il lui donne la liste des endroits qu’elle n’a pas le droit de fréquenter. Adil ne comprend pas pourquoi elle insiste et elle répond qu’elle veut juste chercher à comprendre. Adil fait ze révélation : j’ai quelqu’un dans ma vie. Laura est étonnée, limite qu’il ment pour se débarrasser d’elle parce qu’elle ne l’a jamais vu avec quelqu’un. Mais Adil répète qu’il a bien quelqu’un dans sa vie et que c’est compliqué. Laura ne voit pas en quoi, sauf peut-être évidemment le fait de vivre une double relation (chérie, quelle relation?). Adil fait la même remarque, le chérie en moins. Il ne s’est « rien » passé entre eux. Laura essaye de ne pas perdre la face en disant qu’elle a perdu le pari qu’elle avait fait avec sa copine. Adil pense qu’elle n’aurait pas pu jouer aussi bien si ce n’était QUE pour un pari (c’est bien la présomption masculine, ça). Laura maintient qu’elle lui a menti sur ses sentiments et s’en va.

Club de la plage. Nine et Laura se prélassent sur des transats. Laura est déprimée par rapport à ce qu’Adil vient de lui dire. Solution de Nine ? Trouver un mec immédiatement pour se défouler. Elle va au bar et envoie un BG apporter à Laura un « sex on the beach ». Il tente une approche sans subtilité. Laura lui résume ses problèmes actuels avant de lui demander si « à part être un beau gosse écervelé, il a des problèmes.» Elle lui conseille de retirer son alliance avant d’essayer de draguer. Nine vient aux nouvelles et demande si Laura a vu à « quel point il est cool son pote ». Laura acquiesce en ajoutant « d’ailleurs, on va pas tarder à aller baiser. Tu veux appeler ta femme qu’on se fasse un plan à trois ? » Le BG leur souhaite une bonne journée et s’en va. Nine est morte de rire… et Laura aussi. Nine remarque qu’elle ne sait pas quel est le genre d’homme que Laura apprécie et cette dernière répond qu’elle ne sait pas elle-même.

Sur une autre plage. Jules participe au traditionnel repas dominical de la famille de Phil. La mère est gentille avec lui, le père l’est aussi, d’autant plus que cela faisait longtemps que Phil ne leur avait pas ramené d’amis… Depuis qu’il est dans ce lycée de riches et depuis le licenciement de son père, en fait. Quand ce dernier apprend que Jules vient de Montpellier mais a des racines réunionnaises, il veut savoir qui est sa famille. Au nom de de Kervelec, le père explose et s’énerve contre Phil. Comment a-t-il pu ramener un de Kervelec alors que c’est Charles qui l’a viré ? Phil essaye de calmer le jeu en essayant d’argumenter que Jules n’est pas son grand-père, il n’y est pour rien. Phil s’en va, Jules le suit après avoir pensé à remercier les parents pour le déjeuner. Phil propose qu’il aille « chez Jules » qui hésite, mais quand il reçoit un sms de Marion disant « on se retrouve à la villa ? ». Il est d’accord pour emmener Jules.

Club de la plage. Nine est toujours en mode chasse. Laura se repose et demande à Nine d’arrêter, car elle n’est pas en chaleur et ne cherche pas de mec. Nine buggue sur un « trop canon » qu’elle garderait bien pour elle. Laura regarde et se rend compte que c’est Adil. Il va s’asseoir seul, rien ne donne l’impression qu’il a repéré Laura. Cette dernière a décidé de s’amuser un peu et se dandine (elle a le haut du bikini et porte un paréo en bas) en retournant près du BG marié. On n’entend pas leur conversation, mais du point de vue d’Adil, on peut voir le BG embrasser l’épaule de Laura.

Chez Charles. Jules et Phil courent pour sauter dans la piscine. Ils jouent un peu, puis ressortent. Pendant qu’ils s’essuient, Marion, toujours en bikini mais avec une sorte de pancho léger pour la couvrir, arrive. Jules lui demande pourquoi elle n’est pas à l’île Maurice et elle répond qu’elle a annulé pour rester avec lui. Elle veut savoir s’il reste là ce soir, ce qui sera le cas, donc elle lui dit à tout à l’heure. En guise d’au revoir, il lui dit « bisou chou ».


(Le bisou chou. J’espère vraiment qu’il était placé là pour faire rire ou pour accentuer le fait que Jules est complètement naïf et qu’il se croit trop doué pour la drague, mais qu’il est nul dans le domaine, comme tous les ados de son âge, me direz-vous… Si c’est vraiment avec ça qu’il “séduit” Marion… Tous les goûts sont dans la nature.)

Après un plan sur les fesses de Marion, nous retournons à Jules qui va rejoindre Phil sur la mini-terrasse surélevée à côté de la piscine. Phil trouve que c’est le paradis et est admiratif, mais quand même dubitatif  sur la sincérité de Marion quand il apprend qu’elle a 22 ans et un fiancé. Pour lui, Marion s’amuse avec Jules. Jules n’est pas de cet avis. Il est tout fier quand il dit qu’il l’a déjà (silence sous-entendu). Il est l’amant, la bête de sexe, mais ce n’est pas qu’un plan Q. Non, non. Sa stratégie est de séduire Marion par le sexe et ensuite pas le reste (j’aimerais bien savoir c’est quoi ce « reste »). Bref, il est sûr que Marion va larguer son fiancé pour lui. Sans avoir l’air d’y toucher, Phil veut savoir ce qu’il en est pour Zoé. Jules explique qu’il la connaît à peine, ils ont juste passé une soirée ensemble entre potes et rien de plus. Mais pourquoi Phil n’est plus avec Zoé ? Parce qu’elle le trouvait un peu trop collant. (Aww Phil). Commentaire de Jules : Phil ne sait pas s’y prendre avec les filles. Les mecs doivent se faire désirer. Il est prêt à donner des cours à Phil.

Laura est seule sur la plage (elle est partie où Nine ?). Elle a un moment de nostalgie avec le soleil couchant en arrière-plan. Pendant qu’elle est dans l’eau, nous avons des flashbacks de Stéfan et elle alors qu’elle a l’air de chercher le réconfort dans ses bras. Quand elle ressort de l’eau, BG est là pour l’accueillir. Laura refuse poliment d’aller se balader avec lui. Il propose alors une petite danse et sort le téléphone pour lancer un morceau. Il essaye de la faire danser, mais elle se dégage et commence à s’énerver parce qu’il n’arrête pas alors qu’elle dit non. Super Adil vient à la rescousse en demandant si BG l’embête. Elle la joue non, il n’y a aucun problème et elle est sur sa partie de la plage à elle. BG sent la tension et pense qu’ils sont ensemble. Laura assure que non, mais BG trouve quand même que si et s’en va. Laura ne résiste pas au regard désolé d’Adil et elle part dans une déclaration : pourquoi il la traite comme ça ? Elle n’a pas ressenti ça depuis Stéfan, elle fond à chaque fois qu’elle voit Adil, elle a mal au ventre et ne contrôle plus rien et elle était persuadée qu’il ressentait la même chose… Mais bon, il triche avec elle depuis le début. Adil se défend avec un « je n’ai jamais voulu te faire souffrir et j’ai jamais triché » avant de s’en aller, laissant Laura encore plus énervée.

Clinique. Adil entre et on voit que Laura le suit de loin (encore une fois, comment ils se déplacent sur l’île ? Laura l’a suivi en taxi ? En voiture ? En bus? Et au passage, elle avait une jupe bleue à la plage et là, elle a sa jupe en jean habituelle). Elle demande à l’accueil à quel étage est parti son « beau-frère ». (Non mais lol quoi. Elle trouve ça comme excuse, mais elle ne se souvient pas de Matthis?) La réceptionniste semble bien connaître Adil et, moi qui croyais que tous les hôpitaux de France avaient une procédure particulière pour donner accès à leur service réanimation, elle dit direct à Laura, sans plus de renseignement sur son identité, l’étage et la chambre où elle pourra le trouver.

Laura aperçoit Adil mettre le masque, blouse et entrer dans une chambre. Elle s’approche de la porte ouverte et le voit au chevet de JOSÉPHIIIIIIINE. Laura est sous le choc. Sans s’en rendre compte, elle s’appuie sur la porte qui grince, ce qui attire l’attention d’Adil. Beau regard d’Ambroise Michel où on ressent la souffrance et le reproche.

Commentaires

Je n’ai pas trop compris comment l’épisode donnait l’impression d’ouvrir comme une continuité du samedi entamé dans l’épisode précédent, mais en fait on était dimanche. Je crois que je me suis laissée tromper par le bikini de Marion et le fait qu’elle dise que Jules soit parti surfer avec Laura. Ce qui effectivement aurait été contradictoire avec l’épisode précédent où il avait dit à Laura qu’il voulait surfer un autre jour… M’enfin bref ! J’ai adoré la scène d’ouverture avec Charles et Marion. Il était temps qu’ils aient une scène ensemble. Il se montre toujours aussi machiavélique et je suis triste pour Marion qui se laisse utiliser. Elle l’a joué outragée quand il lui dit qu’elle a des arguments qu’il n’a pas pour convaincre Jules de rester à la villa, mais en même temps, elle ne tire aucun avantage de ce que Charles lui demande. Tant qu’à faire, même si elle aurait des sentiments sincères pour Jules (ce dont la série aura vraiment du mal à convaincre), qu’elle n’apparaisse pas comme l’écervelée qui passe sa vie en bikini et obéit au doigt et à l’oeil de tout le monde sans même essayer d’obtenir quelque chose en retour. Charles a exprimé ma pensée quand il a dit qu’elle méritait mieux par rapport à son fiancé. Et je dis qu’elle mérite mieux par rapport à la série.

Laura a vraiment eu droit à des dialogues percutants que ce soit pour casser le BG marié ou sa déclaration à Adil. J’avoue que c’est ce type de dialogues piquants qui me divertissent. Si on pouvait avoir la même dose dans chaque épisode, je n’aurais rien à dire.

Nous avons eu droit à une scène Phil/Jules pour nous convaincre qu’ils sont désormais les meilleurs potes du monde, certes, certes. Mais ze point important de l’épisode, c’était le premier face-à-face Laudil vs. Adil+Joséphine (je ne peux pas encore donner de nom, vu qu’ils nous ont pas encore donné officiellement son prénom). Encore une fois, je reste toujours aussi étonnée que Laura n’ait rien chercher à savoir sur Adil avant cet épisode alors qu’elle est la curiosité incarnée. Qu’elle ne trouve rien, pas de réponse, d’accord, mais qu’elle ne cherche pas à savoir, je trouve que ça ne colle pas avec son personnage. Mais c’est du détail. L’arrivée de Joséphine approche ! Sera-t-elle une méchante que je vais adorer détester ? Une méchante que je vais adorer adorer ? Une gentille qui va m’agacer ? Ne me loupez pas le personnage de Joséphine, s’il vous plaît.

Episode 16 – Confession

C’est une Laura titubante qui monte les escaliers de chez elle et arrive devant sa porte pour se rendre compte qu’elle n’a pas ses clés. Elle appelle Jules et lui demande de passer lui ouvrir avant qu’il n’aille au lycée. Pendant qu’elle attend, Adil sort de chez lui. Elle dit que la porte a claqué quand elle a sorti ses poubelles. Regard dubitatif d’Adil. Bon, d’accord. Elle est sortie la veille et a paumé ses clés, mais Jules va venir lui ouvrir et elle ne veut pas qu’il sache qu’elle était de sortie. Adil se demande si elle a des comptes à rendre son fils, elle répond que non mais elle ne veut pas perdre son image de mère. Un ange passe. Elle dit qu’elle ne va pas le retenir puisqu’il va probablement rendre visite à sa femme. (A priori, on est lundi matin, peut-être qu’il va tout simplement travailler parce qu’il respecte ses horaires ? Mais nous savons que Laura a une notion élargie du concept). Elle explique que si elle l’a suivi, c’est parce qu’elle avait besoin de comprendre et maintenant, elle sait qu’il a une femme dans le coma et que ce n’est pas facile à vivre. Si elle peut faire quoique ce soit… Adil répond qu’il n’a pas besoin de sa pitié. Elle proteste faiblement que ce n’est pas de la pitié. Il sort une carte et fait genre il va crocheter la serrure (???), mais pas besoin. La porte était déjà ouverte.

Laura est catastrophée quand elle trouve la chambre de Jules sens dessus dessous. Adil l’empêche de ramasser des bouts de verre, de peur qu’elle se coupe. Laura lui renvoie sa sympathie au visage. Après avoir évoqué la possibilité d’appeler la police (ah, là on pense à appeler la police?), Laura est tellement déboussolée qu’ elle retourne au salon qu’elle commence à saccager. Adil ne comprend pas pourquoi, donc Laura explique que c’est pour que Jules croit que c’était pour un cambriolage. S’il sait que c’était après lui qu’on en avait, il ne voudra plus jamais revenir à la maison. Adil finit par l’arrêter, mais Laura dit qu’elle n’a pas besoin de sa pitié. Il n’a pas pitié d’elle, il veut juste l’aider. Laura ne veut pas de son aide, ce qu’elle veut de lui, il ne peut pas lui donner donc il est préférable qu’il rentre chez lui. Elle se débrouillera toute seule, comme elle l’a toujours fait.

Un peu plus tard. Jules et Charles arrivent alors que Laura essaye de remettre un peu d’ordre dans la chambre de Jules. Son explication : « on s’est introduit chez nous ». Charles en rajoute une couche. Après l’agression physique et maintenant ça, c’est évident que ce n’est pas une coïncidence. Jules demande si elle n’avait pas changé les serrures, mais Laura n’avait pas eu le temps. Charles ajoute que c’est évident que Laura a prévenu la police. Elle dit qu’elle allait faire et Charles commente avec un « évidemment » que j’adore. (Antoine Stip est absolument adorable quand il fait sa moue dubitative genre bon-je-dis-rien-mais-je-n’en-pense-pas-moins. Il est tellement gifable dans cette série, il est où le fandom pour me donner plein de gifs de Charles). Charles propose d’appeler la police à sa place, mais Laura refuse. Il lui rappelle qu’il y a une rencontre parents-profs et se porte volontaire pour y aller pour aider Laura. La réponse de Laura est claire : « Le parent, c’est moi ». Charles prend un appel sur son téléphone portable et quitte la chambre pour être au calme. Laura tente de rassurer Jules en lui promettant que tout sera nickel quand il rentrera ce soir. Jules préfère rester à la villa et il veut que Laura vienne avec lui, mais elle refuse. Enervé parce que Jules sait que c’est à cause de l’aversion qu’elle éprouve pour Charles qu’elle dit non, Jules lui dit de faire ce qu’elle veut. Laura rejoint Charles au salon. La police sera là dans peu de temps. « Ne te soucie de rien, je m’occupe de tout » (et j’entends encore Jamel Debbouze avec son je s’occupe de tout, tu s’occupes de rien). Laura remarque que c’est comme à l’époque où Charles n’était heureux que quand il contrôlait tout. Charles dit qu’il ne cherche pas à prendre trop de place, mais il sait que Laura est occupée entre son boulot chez Cut et ses virées nocturnes. Il veut juste aider Jules, son petit-fils, le fils de Stéfan, le sang de son sang (ah, je me disais aussi que ça faisait un moment qu’on ne l’avait pas entendu cette expression). Laura lui réplique que Jules n’est pas Stéfan donc ce n’est pas la peine d’essayer de rattraper avec lui les erreurs qu’il a commises avec Stéfan parce que Jules se rendra compte bientôt de qui est vraiment Charles et il le lui fuira, comme Stéfan l’a fui. Charles sourit, place ses mains sur les épaules et dit « surtout n’hésite pas à faire appel à moi pour quoique ce soit ». Cette attitude amicale était pour duper Jules qui vient d’arriver au salon. Charles va à ses côtés, le prend par les épaules et sourit à Laura.

Un peu plus tard. Laura est avec le policier qui étudie la scène du crime. Il n’a pas l’air motivé par l’idée que ce soit un vrai cambriolage. Pour lui, c’est un cri d’attention de la part de Jules parce qu’il aurait du mal à s’adapter à sa nouvelle vie, vu que ça ne fait qu’un mois qu’ils sont à la Réunion. Laura a l’impression qu’il lui fait son procès et la considère comme une mauvaise mère. Puis elle comprend que c’est un sbire de Charles et menace d’aller directement au commissariat s’il refuse de prendre sa plainte. Un peu gêné, il accepte de prendre sa plainte.

Un peu plus tard. Laura fouille son salon. Nine lui demande ce qu’elle cherche et Laura reconnaît qu’elle ne sait pas précisément, mais un cambriolage où rien ne manque, c’est bizarre. Et puis Charles qui débarque comme ça (bah, elle sait quand même que Jules va au lycée en voiture et qu’il est plus que probable que Charles serait avec lui). Elle est sûre que Charles est responsable de l’attitude du policier. Nine croit qu’il en est effectivement capable. Laura s’assoit à la table… Sa crainte est que ce soit bien un appel au secours de Jules. Nine voit bien que c’est l’idée du policier qui a fait son chemin dans l’esprit de Laura. Elle répète à Laura que Jules va très bien mais cette dernière n’est pas convaincue. Après tout, Jules et elle passent leur temps à se croiser et elle ne sait pas s’il va mal comme ils ne discutent pas. Nine passe en mode cheerleader et lui assure qu’elle est une bonne mère. Et puis avec la nouvelle déco, son appart’ ressemble à celui de Nine. Laura esquisse un sourire.

Au lycée. Alors qu’elle attend Jules, Laura se fait aborder par deux lycéens qui veulent l’inviter à boire un verre. Elle est amusée, mais heureusement que Phil vient à sa rescousse et les fait partir en précisant qu’elle est la mère de Jules, ce qui n’avait l’air de les déranger. Phil se montre être un ami loyal parce qu’il essaye de couvrir le fait que Jules a séché les cours. Laura veut savoir si Jules lui a confié des choses au sujet de Charles ou de son père. Phil ne lâche rien et lui dit de demander directement à Jules. Si Jules lui a parlé de quelques chose et n’en a pas parlé à Laura, c’est peut-être pour une bonne raison. Laura est d’accord et lui demande de ne pas parler à Jules de leur conversation. Phil sourit et répond : « bien sûr, y’a marqué pigeon là » et s’en va, sous le regard perdu de Laura. (Je n’ai pas compris la réaction un tantinet hostile de Phil. D’ailleurs, je ne me rappelle pas que Phil et Laura se soient déjà rencontrés… un peu à la Maddy, ils font comme si… M’enfin passons)

Dans un hôtel inconnu. Adil et Laura sont en réunion avec le patron de l’hôtel qui refuse de leur prêter ses locaux pour tourner leur pub. Il a un taux de remplissage à 80%, donc la suggestion d’Adil que ce serait l’occasion de se faire une promo interne lui est complètement égal. Enervé, Adil commence à ranger ses affaires, mais Laura rattrape le coup en proposant un marché au patron : une campagne de comm’ gratuite en échange de ses locaux. Il accepte, non pas pour lui, mais pour son fils qui a ouvert un resto récemment. Il les laisse quelques secondes pour aller choisir une date de rendez-vous avec son manager. Laura est contente, car ça permettra à Zoé de faire du graphisme au lieu d’être cantonnée aux tâches administratives. En tout cas, la comm’, ce n’est pas le point fort d’Adil. Flashback de son accident de voiture. Il porte Joséphine. Adil explique à Laura que sa femme est dans le coma depuis deux ans à cause d’un accident de voiture. Il reconnaît qu’il n’est pas doué pour communiquer, mais il ne peut pas se permettre d’exprimer ce qu’il ressent. Le patron revient et leur propose de visiter l’hôtel maintenant. Laura dit qu’elle a rendez-vous dans un quart d’heure, mais le patron dit que c’est à prendre ou à laisser et il se met déjà en route. Dernier regard intense d’Adil à Laura.

Au lycée. Laura arrive en courant à la grille d’où les parents sortent. La réunion est finie, ce que lui apprend Charles avec plaisir et fait la remarque qu’elle a plus d’une heure de retard, quand elle lui rappelle qu’elle avait dit clairement ce matin qu’il n’avait pas venir à la rencontre parents-profs. Il dit d’un ton rassurant qu’il a prévenu les profs de Jules qu’elle a un métier prenant. Il lui donne une enveloppe : ce sont les résultats du test d’admission de Jules. Laura constate que l’enveloppe est au nom de Charles et pas au sien. Il met ça sur le compte d’une erreur de la part du lycée. De toute façon, au lieu de se focaliser sur une histoire d’adresse, il conseille à Laura de s’inquiéter de ce que les profs de Jules pensent, car Jules a des résultats décevants. D’ailleurs, Charles leur a expliqué en quelles circonstances son petit-fils est arrivé à la Réunion. Laura doute qu’il ait parlé du chantage qu’il leur a fait. Un ange passe. Charles reprend qu’il faut être indulgent avec Jules. Laura ne compte pas l’être quand Jules sèche les cours comme aujourd’hui, ce n’est pas ça qui va l’aider à améliorer ses notes. Voyant Jules traumatisé par le cambriolage, Charles a préféré le garder à la maison. Jules se sent bien à la villa. « C’est grand, c’est beau, c’est fun » (ILY Charles quand tu emploies des mots en anglais). Laura le remercie, car, grâce à lui, elle sait ce qu’elle doit faire. Elle s’en va et Charles a l’air perplexe.

A la villa. Marion est assise au salon, son ordi sur les genoux. Jules arrive derrière elle et lui fait un bisou dans le cou avant de s’installer à côté d’elle. Marion s’étonne de le voir là, car elle le croyait reparti chez sa mère, mais Jules lui dit qu’il a décidé de rester un peu. Que fait-elle ? Elle attend un appel de Baptiste, son fiancé. Jules n’avait pas besoin de la précision et l’empêche d’accepter l’appel, ferme l’ordinateur et saute sur Marion qui rit sous ses baisers, tout en lui signalant que son grand-père est dans son bureau. Jules veut l’entraîner à l’étage, mais la sonnette de la porte d’entrée retentit. Pendant que Marion va l’attendre dans la chambre, il fait comme s’il n’y a aucun employé de maison et va ouvrir lui-même. C’est Laura, avec sa valise. Jules lui fait un gros câlin et l’invite à entrer. Charles les rejoint au salon. Laura a décidé d’accepter son invitation et lui renvoie à la figure que c’est vrai que la villa « c’est grand, c’est beau, c’est fun ». Charles passe du sourire au regard meurtrier en fonction de si Jules le regarde ou pas. (GIF GIF GIF)

Dans le bureau de Charles. Le retour du fameux marteau sous plastique. Charles le replace dans son coffre-fort. Alors qu’il répond au téléphone et déclare à un interlocuteur que nous n’entendons pas qu’il est temps de neutraliser Laura, il ne se rend pas compte qu’il a mal fermé son coffre-fort (ou alors c’est fait exprès?). Il quitte son bureau.

Commentaires

France Ô a mis en ligne 3 courtes vidéos pour introduire l’histoire du personnage d’Adil. J’ai trouvé que c’était bien fait, mais il y des éléments dans ces extras qui n’ont pas (encore?) été abordés par la série, donc je trouve quand même que ce n’est pas juste pour les téléspectateurs qui ne suivent pas la série sur internet. Adil est celui qui conduisait quand il y a eu l’accident, et apparemment, il était en train de se disputer avec Joséphine parce qu’il la soupçonnait de le tromper. Ces points devraient revenir au moment où Joséphine se réveillera vers le 35ème épisode.

Je traverse une mini-période anti-Jules en ce moment. Son personnage m’agace un peu. Je ne pourrais pas dire précisément pourquoi. J’y réfléchirai pour le 2ème debrief. Sinon, nous avons eu enfin un retour à la partie mystère du passé avec le retour du marteau. J’aimerais vraiment savoir si le coffre-fort a un problème ou si c’est fait exprès qu’il reste tout le temps ouvert…

Advertisements

La parole est à vous

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s