CUT – Episodes 65 et 66

CUT

Épisodes : 1,2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12,13,14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25,26, 27, 28, 29,30, 31, 32,33, 34, 35, 36,37, 38,39, 40, 41-50, 51-55, 56-60, 61, 62, 63,64

Épisode 65 – Vu à la télé

Chez Adil. On est dans la continuité de l’épisode précédent. Hors écran, Adil a eu le temps de retrouver Victoire inconsciente, de l’emmener à l’hôpital où on lui a fait un lavage d’estomac et de la ramener à la maison… Et il fait toujours jour. Adil est persuadé qu’elle a fait une tentative de suicide, Victoire lui assure qu’elle n’a jamais pris de cachets et ne sait pas d’où viennent les anti-dépresseurs (une dose mortelle mais qui n’a pas inquiété suffisamment les médecins pour la garder en observation au moins jusqu’au lendemain) qu’on a retrouvés dans son estomac. Adil sort la boîte de cachets de son sac et Victoire assure qu’elle ne l’a jamais achetée. Adil dit alors que les médecins les avaient prévenus que Victoire serait un peu fragile après sa sortie du coma (donc je me répète : et on ne l’a même pas gardée en observation pour la nuit?). Victoire énonce tout ce qu’elle a fait dans la journée et mentionne Matthis avec qui elle a bu un thé. Adil fait toute de suite le rapprochement : Matthis s’est remis à boire, à fumer. Il aime sa sœur d’un « amour un peu trop excessif », peut-être qu’il a fait ça pour faire culpabiliser Adil voire même simuler le suicide pour qu’Adil soit accusé de meurtre. Victoire refuse d’y croire parce que Matthis est son petit frère (je pensais qu’elle était sa petite sœur)… Adil ne comprend pas qu’elle le défende alors que Matthis a essayé de la tuer. Et elle résume la situation en disant « mon frère m’aime un peu trop et mon mari pas assez ». Adil ne trouve rien à répondre.

Dans la rue. Inès attend Charles et n’est pas du tout heureuse que ce soit César qui vienne à sa place pour voir la boutique qu’elle veut acheter et dans laquelle elle veut que Charles investisse. César se montre arrogant et méprisant en lui expliquant que Charles avait plus important à faire : sa partie de golf hebdomadaire. Inès lui rappelle qu’il n’est qu’un fils à papa qui n’égalera jamais son père et César lui rappelle qu’elle n’est qu’une escort girl. Il donne le chèque à Inès et s’en va.

Dans un parc… je suppose. Adil redonne à Charles les films et les DVDs. Charles le remercie et est étonné qu’Adil renonce à son projet de partir avec Victoire parce qu’il l’a recommandé à une boîte en Afrique du Sud. Qu’est-ce qui retient Adil à la Réunion ? Il répond franchement « Laura ». Et s’il pouvait partir, ce serait avec Laura. Quand Charles proteste en disant qu’ils ne lui enlèveront pas Jules. Adil dit qu’il n’a pas l’intention de s’encombrer d’un ado. Et puisque Laura ne voudra jamais quitter Jules, il est toujours possible de faire des vacances qui se prolongent de façon indéterminée. Charles approuve et propose même de lui donner les billets et 50 000 euros.

Restaurant au bord de la plage. César est en en mode SUPER fanboy de Sébastien Folin avec qui il veut collaborer sur un projet qu’il n’a même pas encore conçu et en incombe la responsabilité à Laura, qui ne savait même pas quel était le but du rendez-vous ni même qui était Sébastien Folin, se fait un plaisir de dire qu’elle aurait eu du mal à bosser, vu qu’elle était en prison et accusée à tort pour meurtre. César reprend en main la discussion.

Chez Adil. Matthis arrive tout content que Victoire l’ait appelé et est fier d’annoncer qu’il s’est remis au sport. Victoire n’en a rien à faire et lui demande à quoi il penser de simuler sa tentative de suicide. Il la joue cool, il s’y connaît en chimie, ce n’était pas une dose mortelle (ce n’est pas ce que les médecins ont dit, selon Adil). Il voulait juste l’aider… Son plan était de faire en sorte qu’Adil s’inquiète pour Victoire s’il tenait vraiment à elle. Il constate qu’Adil n’est même pas là à prendre soin d’elle. Matthis, lui, serait resté à ses côtés. Conclusion : il déclare que tout est fini entre Victoire et Adil… Et Matthis a le culot de dire qu’il souffre pour elle. Quand il lui suggère qu’ils vivent ensemble, Victoire s’énerve et lui dit qu’il est toxique, de s’en aller et qu’elle ne veut plus jamais le revoir. Matthis s’en va (ce serait dommage qu’il ne fasse pas encore un truc psychopathe dans les 5 derniers épisodes)

Chez Cut. Adil est assis au bord de la piscine. Laura le rejoint et veut savoir si Victoire va bien depuis sa tentative de suicide. Adil se contente de dire que ce n’était pas une tentative de suicide. Quand Laura lui demande de préciser ce qu’il voulait dire par « je ne fais plus trop confiance à ma femme », il reste silencieux. Laura change donc de sujet et parle du fanboying de César face à Sébastien Folin. Adil accepte de bosser avec elle sur le projet pour se changer les idées. Il glisse au passage que Charles est un enfoiré et pense qu’Adil aussi en est un. Laura lui demande ce qu’il y gagne, il répond « du temps » et s’en va, genre mystérieux.

Dans un restaurant. Charles attend Inès mais c’est une autre escort qui vient et lui explique qu’elle est là pour remplacer Inès, occupée par sa séance de Pilate. Cette dernière arrive et s’installe à une autre table où Charles la rejoint. Il en a marre de sa petite crise. Inès lui dit qu’elle attend un client et en profite pour lui rendre son chèque. Elle lui annonce qu’elle a tout simplement fait un prêt à la banque. Elle veut changer de vie de toute façon. Son but était faire perdre à Charles son sourire et elle est contente d’avoir réussi son coup. Elle s’en va.

Au restaurant de la plage. Un autre jour. Nouvelle réunion entre Laura, César et Sébastien Folin. Adil est là pour exposer leur projet, que César rejette évidemment, mais Sébastien trouve le projet intéressant. Il salue le travail d’équipe… voire même de couple. Laura rectifie qu’Adil et elle sont juste collègues et amis et Sébastien est sûr que non parce qu’il a le pif pour repérer ce genre de choses. (si on n’était pas convaincu depuis le temps que le Laudil était une évidence, une obligation, une rencontre entre âme soeurs décidée par les dieux du scénario, là, il faut l’être)

A la villa. Charles et Jules commencent à déjeuner. César arrive tout content et commence à raconter sa réunion avec Sébastien Folin. Charles ne l’interrompt pas, ne fait aucun commentaire et se tourne vers Jules pour savoir quelle école il compte faire après le bac. Il voudrait que Jules travaille à ses côtés pour apprendre au contact direct du travail. Jules veut quand même faire des études supérieures et puis ils ont le temps d’y penser (genre on est fin novembre/début décembre dans la série, le bac est dans 6 mois). Jules essaye de rediriger la conversation sur César, mais Charles l’interrompt en annonçant qu’il fait cadeau à Jules du bateau de Sumita. César n’est pas d’accord, Jules n’en veut pas non plus. Mais quand Charles proteste que César n’a pas touché au bateau depuis 17 ans, il fléchit et promet à Jules qu’il ne regrettera pas d’avoir ce bateau.

Commentaires

Et Zoé ? Et Nine ? Et Sam ? Et Loulou A ? Et le passé d’Adil ? J’ai rien contre Inès, ni même Sébastien Folin… mais il y a quand même à matière à combler 23 minutes d’épisodes sans qu’on ressasse encore l’obsession de Mathis et le Laudil dans toutes les conversations des personnages…

Épisode 66 – Quand l’histoire se répète

A la marina. Jules, toujours aimable et subtile, demande à César pourquoi il obéit toujours à Charles parce que c’était clair qu’il ne voulait pas que Jules ait ce bateau et il a insisté pour accompagner Jules alors qu’il a le mal de mer. César lui réplique qu’il n’a pas de leçon à prendre d’un morveux de 17 ans qui n’a pas été élevé par un père qui lui aurait transmis des valeurs de respect, comme Charles l’a fait avec lui. Jules le prend mal et fait la remarque que César et Stéfan ont dû souvent se disputer puisque Stéfan n’était pas un soumis, lui. Flashback où on voit César et Stéfan adolescents se battre sur le bateau. Jules lui demande de larguer les amarres pendant que lui va s’installer en cabine pour conduire le bateau. (il a conduit des bateaux toute sa vie, Jules) Pendant ce temps, César prend une rame en bois (je suppose que c’est ça, sinon je ne vois pas ce qu’un bout de bois ferait là) et regarde Jules qui lui donne le dos. Re-flashback. César adolescent dans la même position avec une rame.

Ecran noir !

Aux urgences. Laura arrive en courant. Une infirmière lui dit de patienter pendant que Jules passe un scanner. Laura retrouve César qui lui raconte l’accident. Selon lui, Jules conduisait le bateau offert par Charles. Il s’est mis à foncer, le bateau a heurté quelque chose et Jules s’est cogné la tête contre le tableau de bord. Il précise que le bateau était une idée de Charles. (Vu que César a changé de tenue, je suppose que quand on parle d’accident, on parle d’un vrai accident, bien spectaculaire où il s’est retrouvé à l’eau… Mais dans ce cas, il aurait fallu que des gens viennent les sauver et que la police soit alertée, non?)

A la villa. Charles surprend Marion en train de préparer un colis avec une poupée bébé et lui demande d’arrêter. (Je ne comprends pas vraiment pourquoi il veut qu’elle arrête parce que ça va dans le sens de sa démarche à lui quand il disait vouloir briser César)  Marion maintient que ce n’est pas pour César, mais pour une amie à elle. Ceci dit, elle attend de retrouver sa mère et de s’en aller loin de cette famille. Pendant que Charles ironise sur le fait qu’elle ait renoncé à porter le nom de Kervelec, un domestique arrive en guidant Maddie, qui pour une fois se sert d’une canne d’aveugle. (Décidément, on entre vraiment comme on veut dans cette villa) D’après ce que dit Maddie, ses terres ont été données par le père de Charles au père de Maddie. Et puis, enfant, Charles était bon et généreux comme son père. Quand Marion empêche Charles de faire Maddie se lever, il lui dit de « filer dans sa chambre », comme si elle était une enfant et elle obéit. Maddie lui demande combien il est prêt à lui donner pour ses terres. Surpris et un peu méfiant quand même, Charles est déjà prêt à appeler son avocat pour régler l’affaire, mais Maddie veut d’abord aller faire sa sieste… “Charles aura ce qu’il mérite quand le temps viendra”.

Au CHU. César est parti. Adil est là avec Laura qui stresse parce qu’elle n’a toujours pas de nouvelles. Un médecin vient leur expliquer l’état de Jules : côtes cassées, un traumatisme crânien et un oedème cérébral. Adil s’énerve sur le ton peu émotif que le médecin emploie, juste pour que le médecin réagisse en confirmant que « leur fils », sous-entendu celui d’Adil aussi, ira bien. (sinon on peut me dire comment Jules a fait pour se casser des côtes ou c’est comme pour la tache de sang qui est apparue mystérieusement sur son t-shirt alors qu’il n’y avait même pas de corps chez Nine?)

A la villa. César trouve Charles sur la terrasse et lui annonce qu’il a tenté de tuer Jules en voulant lui fracasser le crâne pour qu’il se taise. Charles lui demande « si ça lui a repris ». (donc là, on n’a plus beaucoup de doutes sur la responsabilité de César dans la mort de Stéfan). D’après ce que dit César, c’est quand même Jules qui s’est planté tout seul avec le bateau et il n’a pas eu à intervenir dans l’accident. (J’espère que c’est aussi confus que la façon dont je l’ai compris…) Charles est énervé que César ait prévenu Laura, la mère qui sera bientôt déchue de ses droits. César est déçu de constater que Charles veut prendre Jules à Laura parce que Charles estime qu’elle lui a pris Stéfan. César répète que c’est lui et lui seul qui a retiré Stéfan à Charles, désormais il veut parler pour trouver la paix parce que Charles a foutu sa vie en l’air. (César me laisse vraiment perplexe)

Comme l’orage l’empêche de dormir, Maddie revient et interrompt leur conversation. ALORS César l’interpelle en disant « vous êtes redevenues amis ? ». Elle lui apprend qu’elle est la fille de César, le majordome du père de Charles. Quand Charles suggère qu’ils parlent business, elle annonce qu’elle doit manger d’abord et ira se faire à manger seule (dans une cuisine inconnue, oui, normal). César est dévasté d’apprendre en ce jour qu’il porte le nom d’un domestique et pas le nom de César, l’empereur romain. Charles voulait juste faire plaisir à son père, en hommage à son majordome. César attrape le bras de Charles et lui dit qu’il pensait que ce prénom était la seule chose de bien que Charles avait fait pour lui, mais il avait tort. Charles s’en va.

L’orage gronde. De retour au CHU. Adil et Laura sont dans la chambre de Jules qui se réveille. Il est transformé en Doris de Némo. Tout ce qu’il répète est « où est-ce que je suis ? Qu’est-ce qui m’est arrivé ?» et Laura lui répond « à l’hôpital. Tu as eu un accident. ». Bon, le réalisateur nous épargne. Jules nous le fait que 3 fois avant de se rendormir. Laura fond en larmes et Adil essaye de la réconforter. Laura ne veut plus que Jules vive avec son grand-père et qu’il rentre à la maison. Sans transition, elle remercie Adil et suggère qu’il rentre chez lui parce que Victoire doit l’attendre. Adil lui dit qu’ils vont se séparer parce qu’il n’a pas réussi à lui pardonner de l’avoir trahi et d’avoir trahi Laura par rapport à Sam et Nine. Laura comprend qu’elle aurait pu rester en prison. (beau jeu ombre/lumière encore une fois, cher réalisateur)

Au CHU. Le lendemain. Victoire interpelle Laura d ans un couloir en lui demandant comment va Jules. Laura ignore la question pour lui rappeler qu’elle voulait les séparer alors que Laura lui faisait confiance. Alors je n’ai pas l’impression que Victoire et Adil aient déjà parlé concrètement de se séparer, mais comme Victoire ne tique pas sur ce point quand Laura dit que ce n’est pas de sa faute s’ils se séparent… Je suppose que ça a été discuté hors écran, mais que Victoire est persuadée qu’ils resteront ensemble puisqu’elle dit pour une énième fois qu’Adil lui pardonnera et l’aimera toujours. Laura part retrouver son fils.

Nous avons droit à un joli tableau de famille avec Adil et Jules qui rient. Laura est heureuse de le voir éveillé. Jules a juste le temps de dire qu’il ne se souvient de rien de l’accident, puis il se rendort. Laura craque. Elle n’en peut plus, c’est la faute de Charles qui est “tordu d’avoir offert ce bateau à Jules alors que son propre fils est mort en mer”. Au passage, Adil est toujours en mode fanboy réconfort. Il la prend dans ses bras, lui caresse le visage… Elle lui demande de veiller sur son fils. Il accepte. Elle l’embrasse et s’en va pour tout régler une bonne fois pour toutes. « C’est à moi de régler ça, c’est mon passé ». (C’était une phrase bien trouvée pour finir l’épisode)

Commentaires

Je ne comprends toujours pas « l’accident de bateau » de Jules. C’était un accident, vrai accident avec bateau HS ou c’était juste Jules qui s’est “cogné” la tête contre le tableau de bord et dans ce cas-là, César a ramené le bateau à la marina et prévenu les secours ? Dans le 1er cas, pourquoi la police n’est pas prévenue et pourquoi personne s’interroge sur le fait que César n’ait pas une égratignure ? Si c’est le second cas, pourquoi personne s’interroge sur les blessures de Jules qui a des côtes cassées ?

Je sais qu’ils sont sous le choc, mais quand même… ils ont près de 48 heures pour ressasser en long et en large “Jules aurait pu mourir, j’ai failli perdre mon fils”. Ils embêtent Jules dès qu’ils se réveillent pour savoir s’il se souvient de ce qu’il s’est passé, mais personne va voir César, le seul témoin ? Il y a peut-être des scènes  coupées au montage plus explicatives sur les circonstances “officielles” ou officieuses de “l’accident” qui dissiperaient ma confusion.

Sinon, je sais que ça sert à rien mais… Et Nine ? Et Sam ? Et Matthis ? Et Zoé ?

Advertisements

La parole est à vous

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s