Fei en solo, la formule sexy made in JYP a-t-elle changé ?

“Tout va bien, tout va bien” répète Fei avec assurance dans “Fantasy”, son premier titre solo officiel. Malgré la concurrence d’artistes hip-hop médiatisés par le biais de Show Me The Money, de comebacks attendus comme celui des Wonder Girls, Sistar, Gfriend, Hyuna, tous les éléments semblaient réunis pour que la nouvelle muse de JYP (Park Jin Young) soit une des reines de l’été 2016. Pourtant, au bout de trois semaines de promotion, le constat est le suivant : son single est absent des tops 100 hebdomadaires du classement Gaon ; le clip-vidéo sur youtube affiche à peine 1,5 millions de vues* (+ 16 500 sur tvcast de Naver) et aucune victoire dans les émissions musicales. Au vu des chansons iconiques que JYP avait produites pour ses précédentes muses, il est possible de s’interroger sur la production et la promotion de ce single.

Le marketing

L’annonce du solo de Fei s’est faite dans la foulée de celle du départ de Jia. Alors que les fans de miss A s’inquiétaient de l’avenir du groupe inactif depuis plus d’un an sur le plan musical, ce solo en préparation depuis fin 2015 semblait être une bonne occasion pour rassurer les fidèles et de se rappeler au bon souvenir du grand public. Mais dans ce cas, qu’en est-il du fait de permettre à Fei de briller sans l’étiquette miss A ? Dire au revoir au groupe en tant que quatuor, s’habituer à l’idée que miss A aura beaucoup de difficultés à faire un comeback fonctionnera en trio désormais… Bref, ces dernières semaines étaient un ascenseur émotionnel qui a divisé l’attention des fans sur le fait de se réjouir que Fei ait enfin un projet individuel à défendre six ans après ses débuts.

De plus, son image dans les médias n’a pas été uniquement celle de Fei la chanteuse. Au début du mois de juillet, sa publication d’une photo montrant son soutien à la Chine dans le conflit territorial qui l’oppose aux Philippines a rappelé au grand public coréen qu’elle est “Fei, chanteuse chinoise qui veut faire carrière en Corée du Sud”.  D’ailleurs, d’autres artistes chinois actifs sur la scène coréenne tels que Victoria des f(x), Lay des EXO, Cao Lu des Fiestar ont eu la même attitude sur les réseaux sociaux. Au vu de la faible couverture médiatique, il serait difficile de parler de polémique. Tout comme il serait difficile de savoir si ces artistes expriment une opinion nationaliste publiquement par conviction personnelle ou par conformisme. Autre sujet pour un autre débat pour un autre jour. Néanmoins, cette question politique a aussi détourné l’attention du projet musical de Fei pendant quelques jours alors même qu’elle était en pleine période de pré-promotion.

Enfin, l’incertitude autour de la date de sortie a créé plus de confusion que d’anticipation. Après avoir annoncé en mai des débuts au courant de l’été, l’agence a ensuite poussé le mediaplay en jouant le faux mystère sur la date du style “le mois d’août voire en juillet si tout se passe bien”, “ce sera probablement en juillet”. JYP a publié lui-même une photo teaser sur les réseaux sociaux affichant la date du 19 juillet… Malgré les déclarations rapportées que la sortie avait été repoussée de quelques jours “en raison des changements de dernière minute au niveau de la production”, ce n’est qu’avec le teaser du clip-vidéo qu’il y a eu certitude de la date du 21 juillet et des problèmes de gestion dans la planification d’un projet officiellement en cours depuis plus de six mois.

Les débuts de Fei sont donc apparus davantage comme une réalisation de dernière minute que la préparation longue et minutieuse que l’agence a cherché à vendre. Les circonstances sont une chose, mais la musique reste un élément décisif dans le succès d’un artiste. Bien que le sexy made in JYP fonctionne depuis les années 90, la formule semble avoir été modifiée pour/avec Fei et le résultat obtenu n’est pas (encore) à la hauteur du succès escompté.

Le concept

Park Jin Young lui-même a désigné Fei comme sa cinquième muse. Dans une interview accordée au magazine @star1 pour le mois d’août, la chanteuse donne sa vision du secret de la formule JYP. “Il y a le regard unique que Park Jin Young a sur les femmes. Je pense qu’il est vraiment conscient de ce qui fera sexy quand une femme fait telle activité promo, quand elle porte tel type de tenues. Je crois qu’on peut dire que c’est une sorte de sixième sens inné qui lui est spécifique.” Ainsi, elle décrit la différence entre le concept sexy ordinaire et le concept sexy à la JYP en insistant sur la sobriété et la recherche d’une image correspondant à la personnalité même de l’artiste : “il ne faut jamais tomber dans l’exagération, que ce soit par rapport aux costumes, au maquillage et même par rapport à la chorégraphie. Les tenues dans le style le plus simple possible sans que ce ne soit trop coloré ou flashy. De même pour la chorégraphie. Le plus important est de ne pas en faire des tonnes. C’est ce qui fait la différence entre le concept sexy ordinaire et le concept sexy à la JYP.”

Bien que Fei, 29 ans, soit régulièrement qualifiée de “seconde Park Ji Yoon” ou “seconde Sunmi” dans les médias, il serait plus édifiant de la comparer à Uhm Jung Hwa ou Ivy. Question d’âge. Park Ji Yoon avait 18 ans à l’époque de “Coming of Age” (2000), Sunmi avait 21 ans à l’époque de “24 Hours” (2013). Leur image jouait délibérément sur le fantasme suscité par une adolescente devenue femme à la sensualité en éveil. En revanche, en débutant à 23 ans avec “What Happened Tonight” en 2005, Ivy prenait le relais de Uhm Jung Hwa qui, âgée aussi de 29 ans lors de la sortie de “Invitation” et “Poison” en 1998, symbolisait la femme séductrice à la sexualité épanouie.

Toute proportion gardée, chacune a un visuel et des paroles suggestives qui ont fait “scandale” à leur époque, mais elles ne véhiculent pas la même image. En effet, Uhm Jung Hwa, Park Ji Yoon, Ivy, Sunmi chantaient l’amour charnel sans complexe, mettaient en lumière de façon positive l’idée d’une femme active dans sa recherche du plaisir. Elles prenaient le contre-pied du stéréotype de la femme dont l’existence se résume à satisfaire un homme. A l’inverse, “Fantasy” ne repose que sur le fantasme, le désir masculin. Et si les paroles auraient pu laisser planer le doute sur le point de vue, le clip-vidéo efface toute ambiguïté. Fei incarne la femme-objet virtuelle que la technologie du XXIe siècle rend(ra) possible. La mise en scène la limite à ce que souhaite un homme.

L’étiquette idol des miss A avait permis à Fei d’assumer l’image d’une femme à la sensualité suffisamment évidente pour plaire à un public adulte et suffisamment cachée pour plaire à un public adolescent. Son image de jeune femme simple, travailleuse (et cordon bleu) construite dans les émissions de divertissement créait un décalage apprécié par rapport à la chanteuse charismatique. Comme l’expliquait Park Jin Young, son intention était de mettre en valeur la personnalité à la fois douce et sexy de Fei. Les trois pistes du single ont d’ailleurs été choisis en ce sens. L’ambiance mélancolique du clip-vidéo de sa ballade “One More Kiss” (version chinoise) mis en ligne le 12 août montre “la douce Fei”. Le contraste avec le clip-vidéo de “Fantasy” souligne davantage l’image d’une “Fei sexy, muse de JYP” créée pour satisfaire exclusivement le plaisir des hommes… Cette image peut-elle aussi séduire un public féminin dans ce cas ?

Conclusion

A l’heure de la consommation fast-music, certains titres mettent quelques semaines voire quelques mois avant d’être considérés comme des tubes. Il suffit parfois d’une fancam (coucou Hani !) ou de la bonne personne pour partager le son qui créera le buzz (“op-op-op-op oppan Gangnam Style”). Mis à part le fait que Fei soit Chinoise, son premier solo proposait exactement la même formule sexy made in JYP. Cependant, sous couvert d’être sulfureux, ses arguments retombaient dans des stéréotypes dont les muses JYP précédentes prenaient justement le contre-pied. Les artistes féminines doivent jongler constamment entre une image pleine d’assurance sans agressivité et une image avec une touche de fragilité sans paraître faible. D’ailleurs, la tendance  dans l’entertainment coréen a même été baptisée depuis un an. Alors que le terme “girl crush” s’affiche partout dans les médias, “Fantasy” rappelle la difficulté de trouver l’équilibre dans l’art de la séduction simultanée des hommes et des femmes.

miss A - Fei (3)

* Le clip-vidéo étant interdit aux moins de 19 ans en Corée du Sud, cela réduit d’autant plus l’accessibilité pour le public adolescent coréen.

Advertisements

4 Comments

  1. Soyons sérieux : le clip manque d’une version VR. Mais vraiment, ils n’ont pas saisi le concept jusqu’au bout. Alors certes ça demande d’autres moyens et n’intéressera qu’une infime partie du public, mais cela aurait probablement apporté une certaine lumière sur la vidéo.

    1. ou ne pas faire apparaître l’homme à l’écran, ou montrer à la fin que c’est une femme qui regardait… Trouver une façon de ne pas réduire Fei à être JUSTE un fantasme masculin basique parce que c’est une régression par rapport à l’image girl power des miss A. J’ai pas compris ce qui s’est passé dans la tête de JYP. Il a été plus subtil pour les autres… mais bon.

      1. Je pense pas qu’il ait cherché plus loin que “oh une techno à la mode, oh et si on faisait ce que tous les mecs rêvent de faire avec un casque VR ?”, tout ce comeback semble être fait à l’arrache. Mais bon j’aime Fei et la chanson est sympa, alors je suis faible.
        Mais le fait de ne pas être allé jusqu’au bout du concept (version VR) montre à quel point JYP n’y croyait pas. C’est très bête, parce qu’il a manqué une occasion de proposer quelque chose de nouveau à défaut d’être subtile.

      2. à l’arrache de chez à l’arrache. Je suis déçue pour Fei pck miss A avait tt pr être à un niveau plus haut… mais bon… je suis du mm avis. On a l’impression qu’ils ne savaient pas trop comment gérer le concept. * shrug *

La parole est à vous

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s